Drapeau France                     Drapeau espagne                    Drapeau UK                  drapeau américain            drapeau émirats
Home white on blue 32x32 PLAN DU SITE DR. GEORGES DEBLED TV-VIDEOS LIVRES
COMMENT RETARDER LE VIEILLISSEMENT DE LA FEMME
 

DHEA

The menopause disease .pdf  Octobre 2015. SEMAL Madrid

Un traitement simpliste ne peut suffire. La prise de  DHEA, par exemple, est souvent présentée comme l’ « aspirine contre le vieillissement ». Lorsque l’on introduit la DHEA dans l’organisme, tout le programme biologique hormonal est modifié .

Ceci ne peut  pas se faire à l’aveugle ( c'est à dire sur un simple dosage de la DHEA!).  Ce n’est pas en prenant un seul "composant" que l’on règle l’ensemble des problèmes de biochimie dynamique.

La personne qui désire accéder à la médecine antiâge doit comprendre qu’il ne s’agit pas de prendre une substance de façon aléatoire . L’aide d’un médecin formé aux technologies antiâge sera précieuse.

L'étude du global des androgènes est toujours indispensable avant prise de DHEA (éventuellement) et sous traitement

S'il n'y a pas de symptôme (clinique ou biologique)  il n'y a pas de maladie et s'il n'y a pas de maladie aucun traitement n'est nécessaire.

DHEA

Substance chimique non hormonale

Transformée en différentes substances à effets contradictoires selon les doses administrées (ex. testostérone et œstradiol  = hormone femelle)

Non transformée en dihydrotestostérone   (Hormone sexuelle forte de la femme)

Freine la glande hypophyse en produisant des substances hormonales contradictoires en fonction des doses administrées

Ne correspond pas à une pathologie bien définie

Ne permet pas de traiter l’hypoandrogénie chez l'homme

Produit de la testostérone aromatisable en œstradiol = hormone femelle qui stimule l'adénome de la prostate (selon les doses administrées)

Chez la femme l'administration d'estradiol n'est pas toujours souhaitable.

Conclusion

A manipuler avec prudence en fonction du pool des androgènes

1997: Panhypopituitarism as a Model to Study the Metabolism of Dehydroepiandrosteron (DHEA) in Humans pdf.

Jacques Young, Beatrice Couzinet, Khalil Nahoul, Sylvie Brailly, Philippe Chanson, Etienne Emile Baulieu and Gilbert Schaison

Service d’Endocrinologie et des Maladies de la Reproduction, (J.Y., B.C.,K.N., P.C., G.S.), Laboratoire de Biochimie Hormonale (S.B.); Inserm U33 (E.E.B.) and IFR 21 (J.Y., E.E.B., G.S.), Hopital Bicêtre 94275 Kremlin Bicêtre, France)